Emploi des jeunes : le Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques (CEDS) de Dakar au coeur de la formation, de l’emploi et de l’insertion professionnelle, pour réaffirmer son soutien au chef de l’État et aux Sénégalais

En répondant à l’appel lancé par le Président MACKY SALL ,à l’occasion de son allocution à la veille de la célébration du 61ème anniversaire de l’indépendance, le CEDS apporte sa contribution, en mettant à la disposition de l’État du Sénégal une stratégie et un dispositif expertisé d’Accueil, d’Orientation, de Formation et d’Insertion Professionnelle, en totale rupture avec les politiques jusque-là mis en œuvre pour l’emploi, contre le chômage des jeunes , qui n’ont pas atteint les objectifs visés.

En effet, les faits sont patents que l’Etat s’est toujours préoccupé de l’emploi des jeunes et des femmes, mais n’a jamais su ou pu trouver la stratégie et les synergies adéquates pour atteindre tous les résultats escomptés.

Aujourd’hui, plus que jamais, dans la dynamique nouvelle que le Président Macky SALL vient d’impulser, adossée à une volonté politique irréfragable, l’État du Sénégal doit se doter d’une stratégie finalisée en considérant, entre autres, tout le pays comme un immense « CHANTIER A CIEL OUVERT ».

Ainsi, les besoinsrécurrents déjà constatés,d’une main d’œuvre qualifiée, seront amplifiés par ce gigantesque « CHANTIER A CIEL OUVERT », qui constituera un effet aubaine pour sortir le plus grand nombre de jeunes et de femmes du chômage, par la création de plusieurs millions d’emplois. Il  faudra juste de veiller à ce que ces derniers soient suffisamment bien formés pour une qualification dans les secteurs , afin de fournir toutes les compétences nécessaires à la construction et à la modernisation du pays.

 C’est donc dire que l’appel du Chef de l’Etat, dans cette perspective, relève d’une grande opportunité qui doit susciter un vaste élan de mobilisation de tous les acteurs nationaux, de tous les partenaires internationaux notamment de toutes les agences bilatérales de coopération pour le développement.

Le CEDS de Dakar est d’autant plus déterminé à accompagner et à soutenir le Chef de l’État du Sénégal et le Peuple sénégalais, qu’il s’agit pour lui de poursuivre la mise en œuvre de l’Accord signé en Août 1999 avec le Gouvernement pour établir son siège à Dakar, Accord  qui a démontré toute sa pertinence et toute sa vitalité, en contribuant à la qualification et à la promotion de plusieurs centaines de décideurs, hauts fonctionnaires civils et militaires africains, sénégalais, notamment , aux plus hautes fonctions stratégiques dans la quasi-totalité des pays africains.

Aussi, après cette réussite incontestable qui fait qu’aujourd’hui le CEDS de Dakar est partout consulté et de plus en plus sollicité au niveau des différentes formations qu’il propose, il lui a paru nécessaire de réorienter concomitamment sa stratégie vers la lutte contre le chômage des jeunes et des femmes par l’accueil, l’orientation, la formation, l’insertion professionnelle, l’emploi, l’éducation à l’immersion dans l’entreprenariat.

À dire vrai, l’intérêt que le CEDS de Dakar accorde à la lutte contre le chômage des jeunes et des femmes,  par la formation, la qualification pour l’emploi, a toujours été à l’ordre du jour de toutes ses activités comme en témoignent les différents tweets dont celui du 23 décembre 2016 où on lit « LE CEDS DE DAKAR DÉCRÈTE 2017-2021 LE QUINQUENNAT DE LA FORMATION DES JEUNES ET DES FEMMES  EN AFRIQUE , CONTRE LE CHÔMAGE ET LA PAUVRETÉ » et celui adressé au Président de la République (@Macky_Sall) dans lequel il est écrit :« EN SOUTIEN A VOS INITIATIVES LE CEDS DE DAKAR AVAIT DÉCRÈTÉ en 2017-2021 LE QUINQUENNAT DE LA FORMATION DES JEUNES ET DES FEMMES  EN AFRIQUE, CONTRE LE CHÔMAGE ET LA PAUVRETÉ. AVEC L’ENTREPRENARIAT DES JEUNES ON VA DANS LE BON SENS ».

C’est durant ce quinquennat de la formation des jeunes et des femmes en Afrique que, tout en gardant sa vocation initiale, le CEDS contribua à l’émergence de DAKAR SCIENCE PO, la PREMIERE GRANDE ECOLE PANAFRICAINE DE SCIENCE POLITIQUE  (https://www.dakarsciencepo.com) qui a besoin de compétences avérées pour la gouvernance multiforme des secteurs du public  et  du privé.

Cette Grande Ecole Panafricaine d’excellence, portée et dirigée par une femme, conduit doublement son projet pédagogique :(i) d’une part, pour former les nouvelles générations à l’art de gouverner autrement, afin de  redonner à la politique ses lettres de noblesse, pour qu’elle n’ait d’autres buts que de conduire les communautés, les hommes et les femmes qu’on a en charge, vers la prospérité et le bonheur dans la paix et la sécurité ; (i) d’autre part, pour orienter , éduquer et mettre en immersion les jeunes et les femmes dans  l’entreprenariat, pour faire d’eux les nouveaux bâtisseurs, les nouveaux créateurs de richesses, les générateurs de ressources nouvelles pour leur pays , tout en restant les acteurs automnes de leur propre destin.

C’est pourquoi d’ailleurs, Dakar Science Po, pour répondre à l’appel du Chef de l’Etat, a souhaité, pour sa part, conclure un partenariat avec l’Association des Maires du Sénégal afin de mettre à leur disposition les ressources de son département entreprenariat et Orientation Professionnelle, dans le but de les accompagner dans la création de Missions Locales pour l’emploi et des Permanences d’Accueil, de Regroupement, d’Orientation et d’Insertion.

Par ailleurs, comme déjà souligné plus haut, il est utile de rappeler que la problématique de l’emploi des jeunes a toujours été au cœur des réflexions au CEDS de Dakar. Ainsi, à l’occasion du colloque international organisé par l’État-major Général des Armées du 08 au 11 novembre 2010, sous la gouvernance du Général de Corps d’Armée Abdoulaye FALL Mascotte, le Directeur Général du CEDS de Dakar, M DIALLO Babacar Socrate avait fait une importante communication articulée autour du sujet :« RENFORCER LE LIEN NATION FORCES DE DEFENSE ET DE SÉCURITÉ PAR LA MISE EN PLACE D’UN DISPOSITIF CIVILO-MILITAIRE DE MOBILISATION DES JEUNES POUR L’ORIENTATION, LA FORMATION, LA QUALIFICATION ET L’EMPLOI ».

Cette communication qui avait été faite il y a dix ans, et publiée dans les actes du colloque international tenu à Dakar, Sénégal, du 08 au 11 novembre 2010 dont le thème central était « FORCE DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ AU CŒUR DE LA SÉCURITE HUMAINE », (https://jaga.afrique-gouvernance.net/_docs/mise_en_page__securite.pdf) de la page 92 à la page 96) garde encore toute son actualité. Il peut encore constituer une profonde source d’inspiration à tout point de vue et répondre aux attentes du  Président Macky SALL.L’architecture du dispositif qu’il propose met l’accent sur l’Accueil , avec l’indispensable implication de l’Association des Maires du Sénégal, seuls habilités à créer des Missions Locales, l’Orientation et/ou la Mobilisation sur projet professionnel avec son émergence et sa maturation et la Plateforme Pluri-optionnelle suivi de la Différenciation et de l’Individualisation des parcours.

Tout ne pouvant pas être explicité ici, le CEDS de Dakar réaffirme sa disponibilité pour partager son expérience et son savoir-faire en la matière. En effet la mise en œuvre et la réussite de ce projet du Chef de l’Etat aideront à désamorcer la bombe sociale à destruction massive sur laquelle tout le pays est assis ; ce qui justifie davantage la nécessaire mobilisation de tous.

 



Auteur : Babacar Socrate DIALLO
Directeur général du CEDS de Dakar. Président de l’Ecole Panafricaine d’Intelligence Economique et de Stratégie

Laisser un commentaire

EN FR