Les inscriptions dans toutes les filières de formation sont ouvertes pour l’année 2021.

Présentation et histoire de vie du CEDS Dakar

Contexte de la création du CEDS Dakar

Pour son Président Directeur Général, présenter cette prestigieuse Institution c’est tout d’abord rendre un hommage déférent à l’État du Sénégal et à travers lui, son Peuple convivial et à tous ses Chefs d’État qui se sont succédé, du Président Abdou DIOUF au Présidentr Macky SALL en passant par le Président Abdoulaye WADE , sans le fabuleux concours desquels le CEDS de Dakar n’aurait certainement jamais vu le jour et, peut-être, jamais pu continuer à fonctionner de Décembre 1999 à ce jour, au moment où se préparent les manifestations marquant la célébration de ses vingt ans d’existence.

A ces hommages, sont associées tout naturellement toutes les Forces de Défense et de Sécurité de la République du Sénégal qui furent les premières à comprendre tous les avantages que le Sénégal et l’Afrique gagneraient à abriter un organisme de la nature et de la dimension d’un Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Elles iront jusqu’à mettre une logistique à disposition dans les locaux du Ministère des Forces Armées avant que l’État du Sénégal n’abritât le CEDS, après la signature de son Accord de Siège qui le mit dans de fructueuses conditions de travail , en respectant son autonomie et son indépendance.

Cet exercice noble serait incomplet et sans objet s’il n’est pas joint le nom de l’éminent Professeur Pascal CHAIGNEAU, alors Administrateur général du CEDS de Paris qui n’eut de cesse d’apporter son soutien et son concours au CEDS de Dakar. Il en est de même du gouvernement français à travers son Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération dont l’appréciable assistance n’a jamais fait défaut à l’institution, sans compter les Forces Françaises du Cap Vert devenues les Éléments français au Sénégal avec qui le CEDS eût toujours les meilleures relations. Puissent-ils tous trouver ici l’expression de la reconnaissance infinie et de la gratitude sublime de la Direction générale du CEDS.

Le CEDS de Dakar est un Établissement post-universitaire, autonome et indépendant, à but non lucratif, à inclinaison académique, disposant du statut d’Organisation Internationale Non Gouvernementale, ayant à son actif le statut consultatif auprès du Conseil Économique et Social des Nations Unies (ECOSOC) et plusieurs accords de partenariat en Afrique, en France et dans le monde.

Soutenu par les États du Continent dont celui du Sénégal qui abrite son siège depuis vingt ans, il a une vocation prioritairement panafricaine, destinée aux dirigeants, décideurs, hauts fonctionnaires, officiers supérieurs, officiers généraux, magistrats, avocats, membres des Gouvernements et des Assemblées nationales et locales ainsi qu’aux acteurs non étatiques.

C’est ainsi que, dans le souci et dans la perspective de contribuer au renforcement de la coopération franco-africaine et franco-sénégalaise en particulier, le Directeur général du CEDS de Dakar prit l’initiative avec l’appui de l’Administrateur Général du CEDS de Paris, de créer le Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques (CEDS) de Dakar, soutenu en cela par le Gouvernement de la République du Sénégal et le Ministère de la Coopération française, pour satisfaire les besoins des sénégalais et des ressortissants des autres États de l’Afrique subsaharienne dans les domaines de la stratégie et de la géopolitique.

Ainsi, depuis une vingtaine d’années, le CEDS de Dakar contribue à l’actualisation des connaissances, au Sénégal et en Afrique, des décideurs qui ont la charge des questions stratégiques et des affaires extérieures de leur pays ou de leurs entreprises, tant sur le plan des relations internationales et diplomatiques que sur le plan militaire, sécuritaire, juridique, économique, social et commercial.

Le CEDS de Dakar, premier Think Tank de l’Afrique francophone au sud du Sahara en matière de diplomatie et de stratégie, est un Centre d’excellence, un pôle d’analyse stratégique et géopolitique. Il est impliqué dans la qualification et le renforcement des capacités des décideurs africains dans les domaines de la diplomatie et de la coopération internationale, en matière de relations internationales et de stratégie.

Le CEDS de Dakar offre la satisfaction de tirer un bilan particulièrement positif de l’initiative prise, il y a de cela 20 ans,  de créer un tel établissement à Dakar. En effet, de 1999 à nos jours, le Centre a réussi à créer l’engouement autour de la pensée stratégique et géopolitique au point que, depuis lors, en ces domaines, en Afrique, des centaines de fleurs se sont épanouies et des centaines d’Écoles sont en train de rivaliser, comme dirait MAO TSE TUNG.

Ainsi, la spécificité incontestable du CEDS de Dakar à côté des autres établissements, lui confère une dimension supra nationale qui lui ouvre de larges perspectives en matière d’innovation pédagogique dans le cadre de son autonomie et de son indépendance.

Accueillant des auditeurs venant de tous les horizons du continent, « Think Tank » de référence à la disposition de tous les États Africains, il est l’unique organisme de formation du genre en Afrique. C’est ainsi qu’il a contribué au renforcement des capacités de plusieurs centaines de décideurs Africains (Ministres, Présidents d’institutions publiques, Diplomates, Parlementaires, Magistrats, Hauts cadres de l’Administration, Experts internationaux, Généraux de l’armée, Officiers supérieurs de l’Armée, de la Gendarmerie et Commissaires de la police), Professeurs d’Université, toutes nationalités confondues. 

Dans cette dynamique, le CEDS concourt à la compréhension de la pensée stratégique, de l’analyse géopolitique et à la promotion du développement local et de la coopération décentralisée, par le renforcement des capacités des élus locaux et des acteurs non étatiques. Il a aussi à son actif, l’organisation de plusieurs conférences et séminaires internationaux et tables rondes, des matinales géopolitiques de très haut niveau ayant regroupé de grandes personnalités et Experts de l’espace euro-africain, ainsi que l’organisation de voyages d’études à travers plusieurs capitales africaines, européennes et américaines.

Chaque année, le CEDS organise à l’intention de ses auditeurs un séjour à Paris et à Bruxelles pour leur permettre de visiter et de découvrir la manière dont fonctionnent certaines grandes Institutions internationales telles que la Banque mondiale, l’UNESCO, l’OCDE, le Sénat français, le Collège Interarmées de Défense, l’Union Européenne, les ACP, l’Organisation du Traité de l’Atlantique (OTAN).

En matière d’assistance technique et de conseil, il a accompagné plusieurs États africains dans la défense de leurs intérêts stratégiques dans les instances internationales, c’est ainsi qu’il conduisit une forte délégation à Dakhla, dans les provinces marocaines du Sud et plaida à plusieurs reprises, devant la quatrième Commission des Nations Unies, le caractère irréfragable de la souveraineté marocaine sur le Sahara Occidental, position maintenant partagée et réaffirmée depuis Décembre 2020, par l’une des principales Puissances mondiales, membres du Conseil de Sécurité. Dans le même ordre d’idées, à la requête de S.E.M le Président de la République, le CEDS a utilement accompagné l’État du Sénégal dans les négociations avec la République française, qui seront  ponctuées par la signature à Dakar du premier accord franco-africain sur la gestion concertée des flux migratoires.

Par ailleurs, la Direction générale du CEDS de Dakar se réjouit, d’avoir introduit l’Intelligence Économique au Sénégal et contribué à son essaimage en Afrique avec l’appui du Gouvernement sénégalais et en partenariat avec l’Ecole de Guerre Économique de Paris. C’est ainsi qu’il a créé, en 2009, l’Ecole Panafricaine d’Intelligence Économique et de Stratégie (EPIES) pour accompagner les pouvoirs publics et les décideurs africains dans la maîtrise de l’information stratégique et la gestion du patrimoine informationnel et des connaissances au service de l’émergence économique de l’Afrique.

Dans le même sillage, avec le concours de ses collaborateurs, auditeurs et partenaires, le Directeur général du CEDS de Dakar a pu mobiliser les énergies pour la création de l’Institut Africain de Géopolitique (IAGEO), le Centre Inter Africain de Formation et de Recherche sur le Renseignement (CIAF2R) et l’Observatoire des Menaces terroristes, des Radicalismes, des Risques Criminels et Cindyniques (OM2R). Cet observatoire fait partie intégrante du patrimoine du CEDS de Dakar. Il lui a permis de contribuer, de manière décisive, en partenariat avec la Caisse de Sécurité Sociale du Sénégal, à la naissance de PREVENTICA DAKAR, Forum international de la maîtrise globale des risques en Afrique.

La Direction du Centre ne peut que  se réjouir de l’inestimable concours du Gouvernement du Sénégal qui a apporté au CEDS de Dakar un soutien de très grande ampleur en autorisant l’élargissement de ses formations et en lui accordant, après l’évaluation externe de l’Autorité Nationale de l’Assurance Qualité de l’Enseignement Supérieur (ANAQ SUP) l’agrément définitif Repsen/Ensup/AD/004/2016. Cet agrément couvre toutes les formations proposées par l’établissement et autorisées par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, de la Licence jusqu’au Doctorat en passant par le POST-MASTER qui constitue une année de préparation en vue de l’admission à l’Ecole Doctorale du CEDS.

Enfin, l’an 2020 aura vu le CEDS de Dakar contribuer à l’avènement et au lancement de DAKAR SCIENCE PO, LA PREMIÈRE GRANDE ÉCOLE PANAFRICAINE DE SCIENCE POLITIQUE et à la création de son nouveau site web dont vous découvrez, en ce moment, les différents produits et services, en matière d’enseignement diplomatique supérieur, de capacitation et de qualification, en mettant à la disposition des publics-cibles des formations en ligne et de nouvelles ressources pédagogiques dont des bibliothèques virtuelles de très haute facture.

L’occasion est plus que jamais propice à remobiliser les décideurs Africains, Sénégalais en particulier, tous membres du réseau du CEDS de Dakar pour soutenir et accompagner, dans le contexte actuel, la stratégie mise en œuvre par le Président de la République du Sénégal contre le Covid-19, ensuite réfléchir sur les perspectives stratégiques, géopolitiques et géostratégiques du monde, en mettant au premier plan les déterminants santé/population, avec toutes les Entreprises, tous les États et tous les Gouvernements africains, aussi bien ceux qui déjà font confiance au CEDS que tous les autres qui souhaiteraient bénéficier de son expertise, de ses conseils et de son assistance.

Puisse ce site rénové satisfaire les attentes et répondre aux besoins des visiteurs.